Livraison offerte pour les commandes de plus de 15€ !

Le panda géant : sa fiche d'identité et ses caractéristiques

Publié par Maxime Zeng le

De son nom scientifique Ailuropoda melanoleuca le panda géant est un ours noir et blanc vivant dans les forêts de Chine. Bien qu'il ne consomme que des végétaux, il fait partie du corps des carnivores.

Sommaire :

  1. Description physique de l'espèce
    1. Son visage
    2. Ses membres
    3. Sa queue
  2. Taxonomie et appartenance à une famille d'espèces
  3. Une alimentation qui n'a cessé d'évoluer
  4. Son espérance de vie et sa longévité
  5. Son habitat et ses caractéristiques
  6. Leur méthode de reproduction
  7. La menace d'une disparition
    1. Le réchauffement climatique
    2. L'impact des activités humaines
    3. Destruction de leurs forêts
    4. Le manque de diversité de leur alimentation
    5. Un faible taux de reproduction
  8. Une inspiration de culture et de mythe

Description physique de l'espèce

Le panda géant est un ursidé qui vit en Chine, il est de couleur noire et blanche (la majeure partie de son corps est blanc et il a des taches noires sur différentes parties de celui-ci), et, il a quatre pattes.

Le mâle mesure entre 1,50 mètre et 1,80 mètre pour une moyenne de 1,65 mètre à l'âge adulte et la femelle est plus petite comme souvent chez les mammifères.

Il pèse entre 80 et 120 kg pour une moyenne de 105 kg. Son poids aussi est plus faible chez les femelles qui pèsent une vingtaine de kilogrammes de moins.

Un panda grandeur nature
Généralement à quatre pattes, le panda géant peut aussi se tenir debout, c'est très utile pour chercher de la nourriture qui se trouve en hauteur.

Son visage

Son visage est allongé, il a une grande mâchoire qui possède 42 dents, elle est assez puissante pour écraser les branches de bambou qu'il a l'habitude de manger.

Il a des taches rondes et noires au niveau des yeux qui lui servent de camouflage dans la neige. Ainsi, il présenterait une espèce de forme de férocité qui éloignerait les panthères des neiges, ils s'en servent aussi pour s'identifier entre eux. Ses oreilles sont rondes et poilues, elles dépassent au-dessus de son crâne.

Malgré son apparence d'ours mignon, il n'en est pas moins dangereux pour l'homme. S'il se sent attaqué, il peut utiliser sa forte mâchoire ou ses pattes pour mordre ou donner des coups à son agresseur.

Et même si vous êtes amis avec eux, ils communiqueront avec vous par des morsures, elles sont supportables entre eux, mais elles peuvent causer de graves blessures chez l'homme dont de nombreux gardiens ont fait les frais.

Le visage et la tête du nounours panda géant
Son joli visage est plus rond que celui d'autres ours comme le grizzli ou l'ours blanc.

Ses membres

Les membres de l'ours sont noirs, ils sont longs et lui servent à se déplacer et à manger. Il peut marcher debout ou se déplacer à quatre pattes.

Pour manger, il se sert de ses 6 doigts pour mettre les branches de bambou dans sa bouche plus facilement, comme les humains, il peut se servir de ses pattes pour amener les aliments à se bouche.

Ce sixième doigt est une particularité plutôt unique qu'il a développé au cours de son évolution, grâce à lui, il n'est pas obligé de tendre son cou pour manger les feuilles de bambou qu'il trouve.

Sur ces pattes, il a des coussinets comme c'est commun chez les ours, elles lui servent de semelles pour amortir son poids sur le sol et ne pas user ses articulations.

Membres du pandaSes pattes avant et ses pattes arrière font à peu près la même taille.

Sa queue

Le panda géant a une queue ronde au bout de sa colonne vertébrale. On ne la voit que très mal parce qu'elle ne grandit pas à la même vitesse que le reste de son corps, petit elle fait plus du quart de son corps. Aussi, vu qu'il grossit, elle est étouffée par sa graisse.

Pourtant elle n'est pas inutile, elle lui sert de repère dans l'espace, et lui donne de l'équilibre dans ses déplacements. Enfaîte, elle est une extension de leur colonne et c'est une zone très sensible nerveusement.

La queue de l'animal menacé
Comme on le voit sur cette image, les petits pandas ont la queue qui dépasse, elle se cache au fur et à mesure qu'ils grandissent.

Taxonomie et appartenance à une famille d'espèces

C'est un mammifère carnivore qui faisait partie des Ailuridés (famille des ratons laveurs) comme son cousin le panda roux.

Aujourd'hui, on le considère comme un ursidé (famille des ours). Après avoir étudié sa dentition et son squelette les scientifiques ont décidé de séparer pandas et pandas roux, les deux animaux font désormais partie de deux familles d'espèces différentes.

Il existe aussi des sous-espèces parmi eux, comme le panda de Qinling qui vit dans la province de Shaanxi.

Son cousin éloigné le panda roux
C'est difficile de remarquer les similitudes entre le panda géant et le panda roux mais il y a 7 millions d'années ces deux espèces avaient le même ancêtre.

Une alimentation qui n'a cessé d'évoluer

L'ours est un carnivore qui ne mange que des végétaux. En effet, il mange principalement du bambou qui abonde dans les régions dans lesquelles il vit.

Cependant, il est capable de manger de la viande et même de la digérer, son système digestif est celui d'un carnivore et il est plus adapté à la consommation de viande qu'à la consommation de végétaux.

Quand on étudie de près l'évolution de l'animal, on remarque que ses ancêtres étaient de vrais carnivores, l'Ailurarctos qui descend du Créodont et qui est l'ancêtre direct du panda mangeait de la viande.

Cet ancêtre commun aux deux pandas était un véritable prédateur de son époque.

Il avait des membres plus grands, et des taches moins prononcées son visage était moins allongé. Son alimentation était déjà plus variée incluant des végétaux parmi ses consommations carnées.

Photo de l'Ailurarctos, l'ancêtre du panda géant
Cet ancêtre du panda a plus de similitudes avec celui qu'on connaît aujourd'hui, il a un corps plus allongé et plus maigre.

Il y a 700 000 années, les pandas géants, plus grand et plus fort, ont progressivement remplacé cette espèce.

C'est avec cette dernière évolution que le panda s'est consacré exclusivement à la consommation de végétaux. Pourtant, son estomac n'a pas suivi et il n'est toujours pas capable de digérer correctement les tiges de bambou qu'il aime tant manger.

En effet, il rejette une grande partie de sa nourriture dans ses excréments et n'assimile que très peu de nutriments, ce qui peut causer des carences alimentaires sur la durée.

Cela est dû à la cellulose contenue dans les tiges de bambou. Elle est trop difficile à digérer pour les ours qui n'ont pas les enzymes nécessaires à sa digestion pour les assimiler. Ces gros mammifères se voient obligés de rejeter des dizaines de kilogrammes d'excréments tous les jours pour y faire face.

De plus, ils avalent des quantités énormes de bambou pour compenser leur manque d'apport nutritif. Ainsi, ils passent plus de 8 heures par jour à mastiquer leurs branches.

Mais pourquoi se donne-t'il tant de mal avec un aliment qui ne le convient pas ? On pense que la seule raison de ses choix alimentaires loufoques est le goût. Puisque les bactéries contenues dans son estomac ne sont pas faites pour ça, il semblerait que ce soit la seule raison valable. 

Un panda se sert de ses pattes avant pour manger
C'est une façon bien pratique et beaucoup moins fatiguant de manger que de se servir de ses pattes avant, avec ses doigts, il a aussi plus de facilités pour arracher les branches qu'il va manger.
Une façon plus simple de se goinfrer de bambou
Il peut aussi manger sans les mains si elles ne sont pas nécessaires, sa mâchoire le permet, il n'a qu'à tendre le cou pour chercher les feuilles de bambou qui lui pendent au nez.

Son espérance de vie et sa longévité

On estime que le panda a une espérance de vie moyenne de 17 ans à l'état sauvage. En captivité, il peut vivre plus de 20 ans, le membre le plus vieux était âgé de 35 ans. Ils ont un accès au soin et à la nourriture en quantité suffisante, ce qui diminue les cas de maladie, d'inceste ou de carences alimentaires.

La rudesse de son environnement diminue son espérance de vie, notamment à cause de l'activité humaine qui est la cause de la destruction de son habitat. Le développement des zones agricoles est responsable de la destruction des deux tiers des forêts de bambou du centre de la chine où vivait le panda noir et blanc.

De ce fait, les membres de l'espèce sont divisés entre zones isolés, ils ne peuvent pas se reproduire comme par le passé. Trouver d'autres membres de l'autre sexe, et surtout durant les périodes de chaleur des femelles est devenu quasiment mission impossible.

Le nombre de cas d'incestes ne fait qu'augmenter avec le temps, ce qui engendre de nombreuses pathologies comme l'oxoplasma gondii Dans leur aire de répartition actuelle, la densité de population diminue d'années en années au grand dam de la biodiversité de la région.

De plus, la déforestation diminue la quantité de bambou disponible, ce qui accentue la pénibilité de la recherche d'aliment. Aujourd'hui encore les pousses de bambou abondent dans les forêts mais il se pourrait que la diminution de la taille de celle-ci engendre un progressive disparition de ces arbres dans les régions concernées.

C'est surtout l'hiver que les ressources se font plus rares, le panda n'hiberne pas, il est actif toute l'année aussi bien en été qu'en hiver.

La longevite du panda geant est courte
Sa longévité varie selon son mode de vie et ses interactions avec son environnement.

Son habitat et ses caractéristiques

Le panda géant vit dans les forêts de bambou du centre de la Chine, la majorité d'entre eux vivent dans la province de Sichuan. Ils vivent dans des altitudes de 1200 à 3100 mètres, en général, ils migrent vers le haut quand l'été approche pour retrouver de la chaleur.

Actuellement, il y a plus de 1600 membres à l'état sauvage, répartis sur plus de 20000 kilomètres carrés. A cause de la disparition de son habitat, ce nombre est trois fois moins élevé qu'il y a 60 ans.

Dans les Monts Min, il vit 44% des pandas et 27 réserves y ont été établies pour préserver les ours des menaces de braconnage.

Leur habitat est très protégé, il existe plus de 50 réserves dans lesquelles ils peuvent se développer en paix.

Ils se déplacent à quatre pattes, mais ils peuvent aussi se tenir debout pendant quelques instants notamment pour chercher des feuillages en hauteur, ce sont des plantigrades puisqu'ils placent tout leur poids sur la plante du pied et le métatarse. Avec une vitesse moyenne de 20 mètres par heure, ils sont considérés comme sédentaires, ainsi, ils restent la plupart du temps au même endroit en limitant leurs déplacements.

Les pandas ont besoin de beaucoup de bambou pour vivre
Le bambou est essentiel à leur survie, sans lui, ils perdent plus de 95% de leurs nutriments.

Les méthodes de reproduction

La reproduction des pandas est très difficile, elle ne se fait que sur une courte période de temps et la femelle ne féconde souvent qu'un seul petit au cours de sa gestation.

Comme beaucoup d'autres espèces, cet ours attend la saison des amours pour se reproduire. Mais cette période est très courte, elle se situe entre le 15 février et le 30 mars. En plus de ça, il faut que la femelle soit en chaleur pour féconder un embryon.

Aussi, les chercheurs ont remarqué une baisse de libido de la part de l'espèce, on constate que l'accouplement n'intéresse pas beaucoup les pandas. Même si deux membres des deux sexes différents sont ensemble dans la même pièce, ils ne se touchent pas, malgré la chaleur des femelles.

Pour contrer ça, beaucoup de zoos et de centres ont mis en place des films pour adultes de panda. Ces images pornographiques ont pour but de stimuler sexuellement les ours en réveillant leur instinct primaire. Par effet de mimétisme, on espère qu'ils imiteront leurs compères avec la même vigueur pour féconder un embryon.

Certains signes sont encourageants, en France par exemple, le zoo de Beauval a vu la naissance de deux jumeaux pandas récemment.

3 bebes pandas
Les nouveau-nés sont particulièrement fragiles, c'est pour cela qu'on les protège précieusement à la naissance.

La menace d'une disparition

Les pandas sont en danger d'extinction, la diminution progressive du nombre de leurs membres leur a valu le statut d'espèce en voie de disparition.

Désormais les défenseurs de l'environnement portent une attention particulière sur lui. On espère que sa situation évoluera positivement et les estimations les plus positives planent sur 2050, date à laquelle le panda devrait sortir de sa situation difficile.

Il existe plusieurs explications qui permettent de comprendre pourquoi le panda est une espèce menacée.

Des animaux en voie d'extinctionLe panda est une espèce en danger, il est inscrit officiellement parmi les espèces en voie d'extinction.

Le réchauffement climatique

Tout d'abord, les changements climatiques ont eu des conséquences néfastes sur l'espèce. On constate qu'elle est fragile face aux fluctuations de température qui dérèglent leur organisme et les poussent à migrer de plus en plus vers des régions plus froides souvent en haut des montagnes.

Il fait partie des espèces les plus menacées
Beaucoup d'espèces vivent dans des zones climatiques restreintes et subissent de plein fouet les changements climatiques brutaux.

L'impact des activités humaines

Ensuite, notons que l'homme est l'unique responsable de la déforestation de leur habitat naturel (en plus de causer le réchauffement climatique).

La chasse au panda a fait des dégâts par le passé, bien qu'elle soit très fortement diminuée aujourd'hui. Mais la découverte de régions habitées par les ours fut trop souvent synonyme de quête d'un nouvel eldorado pour les braconniers qui revendent à prix d'or tout ce qui vient de l'ours bicolore.

Heureusement, le gouvernement a pris des mesures drastiques pour protéger le symbole de son pays. Désormais, toute personne rendue coupable de meurtre sur un panda sera elle-même condamnée à mort.

L'homme le met en danger critique de disparition
L'industrialisation, le développement agricole et l'expansion urbaine sont trois facteurs humains destructeurs de l'environnement et sa faune et sa flore.

Destruction de leurs forêts

On l'a vu, le développement agricole de la Chine a été néfaste aux forêts de bambou, en rendant leur territoire habité de plus en plus petit.

Mais la diminution de leur territoire habité est aussi dû au développement urbain. De plus en plus de grandes villes émergent de la nature (il y a 72 villes à plus d'un million d'habitant dans l'Empire du Milieu) causa des dégâts irréversibles sur la biodiversité.

Les routes et autres ponts divisent les ours en une vingtaine d'îlots alors qu'ils étaient connectés par le passé. Malheureusement, ils ne peuvent pas se contenter de parcelles de territoires comme celles-ci, ils ont besoin de vivre dans de grands espaces pour prospérer.

le panda est dans la liste des espèces menacées
Les forêts chinoises nécessites une protection sérieuse pour préserver des espèces naturels indispensables au développement de la vie animal.

Le manque de diversité de leur alimentation

Ce point va de pair avec le précédent, si les pandas ne mangent que du bambou (à 95% voire plus), ils sont obligés de vivre dans des régions où ils poussent. La survie du panda dépend donc de région qui abondent en bambou.


Un faible taux de reproduction

On l'a vu, les pandas ne se reproduisent pas en nombre suffisant pour repeupler l'espèce, le travail des chercheurs et des vétérinaires spécialisés pourra permettre de pallier aux problèmes liés à la fécondation des femelles et au manque de libido des mâles.

Pour cela deux méthodes s'offrent à eux, les films adultes pour panda ou l’insémination artificielle des femelles.

Bebe panda est un animal menacéLes bébés pandas sont de plus en plus rares à cause de la fragilité de l'espèce et de ses difficultés à se reproduire.

Une inspiration culturelle et mythique

L'ours de Chine a inspiré la culture de son pays et celle du monde entier, des mythes et des comtes célèbres sont nés grâce à lui. 

Ces grands mammifères font partie du folklore chinois et tibétain, on raconte des comtes sur l'origine de leur teint si particulier. Vivant dans chacune des deux aires de répartition géographique, il a inspiré les récits des habitants.

Au Tibet, on raconte que les pandas était d'abord blancs, un jour, alors qu'ils étaient poursuivis par un léopard qui s'en prenait à un bébé panda, ils ont été protégés par une bergère de la région.

En s'opposant à leur prédateur, elle a perdu la vie se sacrifiant pour sauver l'ourson. C'est alors que la tribu de pandas décida de rendre hommage à leur sauveuse pour avoir sorti ces animaux en danger. Selon la tradition ils devaient passer leurs mains dans les cendres, mais en s'essuyant leurs larmes de chagrin, ils tachetèrent leur visage.

Un autre mythe chinois raconte une histoire similaire mais cette fois-ci pour un deuil en l'honneur d'une de leur sœur.

L'animal préféré des chinois apparaît dans de nombreux films, certains comme Pandas sensibilisent l'opinion publique sur son risque d'extinction.

Depuis la sortie du Serpent Blanc en 1958, le panda a enchaîné les têtes d'affiche jusqu'au succès mondial des Kung-Fu Panda qui ont permis de sensibiliser le monde entier sur sa situation et encourager à sauver cette espèce tout en augmentant son capital sympathie.

Les pandas géants inspirent le mythe
L'ours inspire depuis des centaines d'années et n'a pas fini d'inspirer encore.

Pour en savoir plus



Articles similaires :
  1. L'écologie ? Un bon moyen de sauver le panda

    A l'occasion de la COP26, on a vu les dirigeants du monde entier prend des décisions primordiales pour l'avenir de la...

  2. Comment la Chine protège-t-elle les pandas ?
    Comment la Chine protège-t-elle les pandas ?

    L'ours de Chine noir et blanc est une véritable icône dans son pays, si bien que le gouvernement chinois le protège a...

  3. Pourquoi les pandas sont paresseux ?
    Pourquoi les pandas sont paresseux ?

    Les pandas géants sont des animaux très calmes, on peut à ce titre les comparer à des paresseux puisqu'ils dorment pl...



  • Le meilleur article sur la panda ! On a une fiche d’identité complète sur l’ours de Chine et ses habitudes, j’ai appris beaucoup de choses sur lui, c’est un animal fascinant qui a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir, c’est pas étonnant de voir qu’il est si populaire.

    Jean le
  • Superbe article très complet, j’ai appris que le panda était un ours carnivore, ce qui est assez contradictoire puisqu’il ne mange pas de viande, j’espère aller en Chine pour le voir à l’état sauvage ou sinon dans un centre de recherche sur les pandas géants comme à Chengdu… Pourquoi pas faire le même article sur le panda roux ?

    Jeremiah le
  • On a une superbe fiche d’identité complète sur le panda géant, c’est un bel exposé qui montre toutes les facettes de l’ours chinois pour le connaître davantage et être sensibilisé sur sa situation délicate depuis quelques années, j’espère qu’il ne va pas disparaître

    Karen le
  • Quel animal, j’aimerais bien en voir un dans un zoo un jour, les enfants sont fans de lui alors c’est l’occasion de faire un truc en famille tous ensemble !

    Nico le
  • Bel article sur le panda géant, c’est un ours qui est le symbole de la Chine, j’ai eu la chance de voir une femelle sauvage récemment quand je me suis rendu dans le pays du soleil levant (comme on dit) et j’ai pu la photographier.

    J’ai même entendu qu’il y avait des pandas albinos, mais je n’ai pas eu la chance d’en voir, la prochaine fois peut-être…

    Michel le

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.